samedi 27 août 2016


DORMITION de la MERE de DIEU

DIVINE LITURGIE 10H30.

LECTURES :
Orthros : Evangile : Luc 1, 39-49, 56.

Divine Liturgie
Epître : Phil. 2. 5-11.
Evangile :  Luc. 10 : 38-42 ; 11 : 27-28.

TROPAIRE ton 1 :
Dans Ton enfantement Tu as gardé la virginité, * dans Ta Dormition Tu n'a pas quitté le monde, ô Mère de Dieu: * Tu as rejoint la Source de la Vie, * Toi qui conçus le Dieu vivant * et qui de la mort délivres nos âmes par Tes prières.

KONDAKION ton 2 : 
La Mère de Dieu, qui jamais ne se lasse d'intercéder pour nous * et dont la protection ne pouvait cesser d'être notre espérance, * ne se laissa vaincre par la mort ni le tombeau, * puisqu'elle est la Mère de la Vie et qu'Elle a rejoint la Source de la vie, * Celui qui demeura dans son sein virginal.

PROKIMENON ton 3 :
(Cantique de la Mère de Dieu) : Mon âme magnifie le Seigneur * et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur. : Il S'est penché sur son humble servante, désormais  tous les âges me diront bienheureuse.

______________________

Chers Amis,

Après  bien des épreuves douloureuses (santé et budgets), je reprend ce bloog, avec la Grâce de Dieu et en cette fête si belle de la Dormition de la Mère de Dieu.
 Réjouissons-nous, soyons dans joie sans mesure, car Celle qui a porté dans Son sein ce que l'univers ne peut contenir, le Verbe de  Dieu, notre Seigneur, nous l'a donné pour Mère : " Mère voici tes fils..." du haut de la Croix.

Merci pour votre aide, votre fidélité, pour vos prières. 

dimanche 20 mars 2016

Dimanche 7 mars orthodoxe
20 mars civil
Ton 1

DIMANCHE de l'ORTHODOXIE
Rétablissement des Saintes et Vénérables Icônes


LECTURES :
Orthros (matines): Evangile Jean 20, 19-31.

Divine Liturgie de saint Basile :
Epître : Hébreux 11, 24-26, 32-12 : 2.
Evangile : Jean 1, 43-51.

A la fin de la Liturgie : procession des Icônes et lectures du Synodikon de l'Orthodoxie.

Grand Carême. Huile et vin.

TROPAIRE TON 2 :
Devant Ta sainte Icône nous nous prosternons, Dieu de bonté, * implorant le pardon de nos fautes, ô Christ notre Dieu, * car Tu as bien voulu souffrir en montant sur la croix * pour sauver Ta créature de la servitude de l'ennemi. * Aussi dans l'action de grâce nous Te crions : * Tu as rempli de joie l'univers, * ô notre Sauveur, en venant porter au monde le salut.


KONDAKION ton 8:
Le Verbe de Dieu, que l'univers ne peut contenir * se laisse circonscrire en s'incarnant de toi, ô Mère de Dieu, * et restaure l'antique image souillée par le péché * en lui sa divine beauté. Confessant le salut en parole et en action, * restaurons nous aussi notre ressemblance avec Dieu.

MEGALYNAIRE ton 8 :
En toi exulte, ô Pleine de grâce, toute la création: * le choeur des Anges dans le ciel * et les peuples de la terre; * ô Temple saint du Seigneur, * merveilleux jardin du Paradis * et virginal gloire, * dont prit chair de Dieu suprême * pour devenir petit enfant, * le Dieu d'avant les siècles, * notre Dieu très-haut. * De ton sein a fait son trône, * il l'a rendu plus vaste que les cieux. En toi exulte, ô Pleine de grâce, toute la création: * gloire à toi.


MEDITATION (Saint Jean de Kronstadt)

Philippe dit à Nathanaël : nous avons trouvé Celui dont écrivait Moïse dans la Loi et les Prophètes, Jésus le Fils de Joseph de Nazareth.
Nathanaël répond : Que peut-il venir de bon de Nazareth ? Alors Philippe lui dit : Viens et vois.

Jésus, voyant venir à Lui Nathanaël dit de lui :Voici un véritable Israélite en qui il n'y a point de ruse.

Alors Nathanaël, saisi par la foi en Christ, s'écrie : Rabbi ! Tu es le Fils de Dieu, Tu es le Roi d'Israël, et il devint ensuite son disciple sous le nom de Bartholomé, c'est-à-dire l'un des douze.

Pourquoi en ce dimanche, qui est celui du Triomphe de l'Orthodoxie, l'Eglise a-t-elle instituée la lecture de cet Evangile, où est relatée la conversation entre le Seigneur et Nathanaël ? C'est parce que dans les paroles du Seigneur se révèlent le caractère véritable ou orthodoxe du chrétien et le caractère de la véritable Eglise du Christ.

Aujourd'hui, avons-nous à coeur la droiture et la vérité de la Foi, respectons-nous son enseignement, suivons-nous ses prescriptions et ses conseils ?
Que pouvons-nous répondre à ces quelques questions en notre âme et conscience ?

Nous devons reconnaître qu'un grand nombre de chrétiens orthodoxes ne portent dans leur coeur ni dans leur vie la foi orthodoxe, ils ne l'ont même pas sur la langue, elle s'est chez eux pratiquement évaporée, ou elle s'est transformée en un e attitude indifférente pour la religion en général.
Nombre de gens disent que l'on peut contenter Dieu dans toutes les religions, comme si toute foi était agréable à Dieu, comme si Dieu était indifférent à la vérité et au mensonge ?

Le Chrétien, comme membre de l'Eglise, doit connaître sa Foi, car l'ennemi de notre salut ne dort pas et cherche notre défaite à toute heure.

Il faut ajouter à la gloire de la foi Orthodoxe, qu'aucune autre religion que la foi Orthodoxe ne peut amener l'homme à la perfection morale, ou à la sainteté et au contentement parfait de Dieu, comme l'indique l'histoire de l'Eglise et les reliques incorruptibles et miraculeuses de ceux qui ont glorifié Dieu.

On ne peut être conduit à la perfection que par la foi parfaite, avec toutes les forces divines.

Oui, c'est seulement la FOI ORTHODOXE qui purifie et sanctifie notre nature humaine encombrée par le péché. Elle la renouvelle, la restaure au moyen des Sacrements, duBaptême, du repentir et de la Communion.

Pour que nous soyons de véritables chrétiens, nous devons avant tout être en communion vivante et constante avec l'Eglise Orthodoxe, participer à ses prières, à son enseignement, à se sacrements.

 Triomphe de l'Orthodoxie,
rétablissement de la vénération des saintes Icônes.




vendredi 18 mars 2016

Vendredi 5 mars orthodoxe
18 mars civil

Dormition du bienheureux Evêque Nicolas Vélimirovitch

Lectures :

Sexte : Isaïe 3, 1-14.
Vêpres : Genèse 2, 20-3 :20.
Proverbes 3, 19-34.

Grand Carême.

Extraits de l'Office du jour :

Vêpres du Jeudi, Lucernaire, 1er stichère du Lucernaire, ton 2.

Je suis enténébré par les tromperies de l'adversaire ; illumine-moi, ô mon Christ, Toi qui , jadis suspendu à la Croix, avais obscurci le soleil, et qui as éclairé les fidèles de la lumière véritable du pardon ; afin que marchant dans la lumière de Tes commandements, je parvienne en toute pureté à l'aube salvatrice de Ta Résurrection.


St. Théophane le Reclus - évêque -

HOMELIE
sur l'orgueil
"Le Seigneur résiste aux orgueilleux ; mais Il donne Sa grâce aux humbles" (Proverbe III, 34).
Garde tout particulièrement ces paroles en mémoire, lorsque tu iras te confesser. Rien autant que l'orgueil ne nous retient de dire : je suis pécheur. Humilie-toi donc devant le Seigneur, ne t'épargne pas, ne crains pas l'homme devant toi. Dévoile toute ta honte, afin d'être lavé, montre tes plaies, afin d'être guéri, énonce toutes tes iniquités, afin d'être justifié. Plus tu seras impitoyable envers toi-même, plus le Seigneur te montrera de compassion et tu t'en retourneras avec le doux sentiment d'avoir été absous.
C'est cela, la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, qu'Il accorde à ceux qui s'humilient par une confession sincère de leurs péchés.

Le sacrement de la pénitence.

mercredi 16 mars 2016

JEUDI DE LA PREMIERE SEMAINE DE CARÊME

Mémoire de saint Gérasime du Jourdain
St. Gérasime soignant son lion.

Sur la doute le hiéromoine Guérassime.



______________________

LECTURES :
Office de Sexte : Isaïe 2, 11-22.
Office de Vêpres : Genèse 2,  4-19.

Proverbes 3, 1-18.

Grandes Complies et fin du Grand Canon de saint André de Crète.

Grand Carême.



Vêpres du mercredi Lucernaire ton 8, 
1er stichère :
Frères, jeûnons corporellement, jeûnons aussi spirituellement ; délions tout lien d'injustice, tranchons les noeuds des accords obtenus par la violence ; déchirons tous les contrats injustes, donnons du pain aux affamés, et recevons dans nos maisons les pauvres sans toit, afin de recevoir du Christ Dieu la grande miséricorde.

Proverbes III, 1-18
Mon fils, n'oublie pas mes lois,
et garde mes paroles en ton coeur; 
car elles te donneront la longueur des jours, des années de vie, et la paix.
Ne te crois point sage par toi-même ;
mais crains Dieu, et détourne-toi de tout mal.
Alors la santé sera en ton corps, et le bien être en tes os.
Rends hommage au Seigneur de tes justes labeurs, et offres Lui les prémices des fruits de ta justice.

HOMELIE
de saint Théophane le Reclus
Pleure sur tout ce qui en toi est contraire à Dieu.
"Crains Dieu et écarte-toi du mal" (Prov.III, 7). Place là le terme de ton effort spirituel, en sorte qu'y pénètre enfin la crainte de Dieu et que s'enracine l'intention inébranlable de fuir le mal - fût-ce au risque de tout perdre, même la vie.
Pour cela, ne te limite pas aux règles extérieures de l'abstinence, mais occupe-toi avant tout de toi-même, entre en toi et observe la disposition de tes pensées - est-elle toujours en accord avec la parole de Dieu ; observe tes inclinations - sont-elles comme le Seigneur l'exige de toi dans l'Evangile ; observe ta vie - est-elle tout entière conforme aux commandements de Dieu ? 
Pleure sur tout ce qui en toi est contraire à Dieu, déteste-le et décide dorénavant de ne plus y revenir.
Quand tu agiras ainsi, tu seras sage, sinon, tu ne le seras pas.


samedi 12 mars 2016

DIMANCHE 29 FÉVRIER ORTHODOXE
13 mars civil

DIMANCHE DE L'EXPULSION D'ADAM
Le Paradis perdu
Tyrophagie   Ton 8

Dimanche du pardon


DIVINE LITURGIE   10 H 30
à la Fraternité monastique

Expulsion d'Adam.

LECTURES :
Orthros (matines) : Evangile :  Jean 20, 11-18.

Divine Liturgie : 
Epître : Romains 13, 11-14 :4.

Evangile : Matthieu 6, 14-21.

Dernier jour où l'on mange des laitages, avant le Carême.

Aux Vêpres :
PRIÈRE DE SAINT EPHREM LE SYRIEN et baiser du pardon.


TROPAIRE ton 8 : 
Du ciel Tu descendis, ô Dieu de miséricorde, * trois jours dans le tombeau Tu souffris de demeurer * pour nous délivrer de nos péché; notre Vie et notre Résurrection, Seigneur, gloire à Toi.

KONDAKION ton 6 :
Guide de sagesse et Maître de savoir, * pédagogue qui nous donne la raison, * protecteur des pauvres, fortifie et instruis mon coeur, * accorde-moi la parole, ô Verbe de Dieu, * car je ne puis retenir mes lèvres de chanter : * Dieu de tendresse, prends pitié de moi, pauvre pécheur.


MEDITATION :
Ce dimanche est appelé dimanche du pardon, car en ce jour est lu l'Evangile nous demandant de PARDONNER les fautes, les péchés commis envers nous par nos proches, afin que le Père Céleste nous pardonne à nous aussi, nos innombrables péchés.

C'est pour cette bonne raison qu'a été introduit depuis les temps anciens l'usage pratiqué en ce jour, et d'ailleurs toute la semaine qui précède, de demander pardon les uns aux autres pour les péchés commis envers l'autre.

C'est une coutume authentiquement et hautement chrétienne, car qui peut dire qu'il n'a pas péché contre son prochain, par paroles, par de mauvaises actions, par des mensonges ou de bien méchantes pensées ?

Demander pardon à l'autre prouve notre foi dans l'Evangile, notre humilité, l'absence de haine, l'amour de la paix, la vraie paix , celle de Dieu.

Ne pas vouloir demander pardon à ceux devant lesquels nous sommes réellement en tort, démontre le peu de foi, l'orgueil, la présomption, la haine tenace, l'insoumission à l'Evangile, l'opposition à Dieu, et ô malheur, l'entente avec le diable.

Nous sommes TOUS enfants de Dieu par la grâce, les membres du Christ-Dieu, membres de l'Eglise, Qui est Son Corps, et Ses membres.

Dieu est AMOUR comme nous le précise Jean 4, 8 ; 2.
Il attend de nous plus que tout autre sacrifice l'amour mutuel, l'amour.
Cet amour qui est longanime, miséricordieux, qui n'envie pas, qui ne s'enfle pas, ne s'ennorgueillit pas, qui n'est pas indécent, qui ne cherche pas son intérêt, qui ne s'irrite pas, ne pense pas en mal, qui ne se réjouit pas du manque de vérité, mais il met sa joie dans la vérité. Il couvre tout, il espère tout, il endure tout et ne s'arrête jamais. (Corinthiens 13, 4-8)

Mais notre coeur est plein d'amour-propre, il est impatient, capricieux, haineux parfois et bien trop souvent rancunier.

Le Seigneur Christ dit à ce propos : c'est du dedans, du coeur de l'homme, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les homicides, les larcins, l'avarice, les méchancetés, la fraude, l'oeil envieux, le blasphème, l'orgueil, la folie. (Marc 7, 21-22)

Le Seigneur pour le pardon des péchés accordé à nos proches, nous promet le pardon du Père céleste, la mansuétude, la félicité éternelle. Alors que ceux qui entretiennent la haine, ceux-là endureront le juste jugement de Dieu.

Evitons dés aujourd'hui toutes formes de colères, de rancoeurs, de médisances et calomnies.

La rancune est un vice terrible. Nous sommes créés selon l'image et ressemblance de Dieu : la douceur et l'absence de toute haine doivent être nos propriétés inchangées.

Le rancunier n'est pas à l'image de Dieu : il est davantage un animal qu'un homme.

Amin !

(D'après des textes de saint Jean de Kronstadt)











mercredi 9 mars 2016

MERCREDI 25 février orthodoxe
 de la SEMAINE des LAITAGES
9 mars civil




Lectures :
Jour liturgique.

Sexte : Joël 2, 12-26.

Vêpres : Joël 3, 12-21.

MATINES (Orthos) du Mercredi,
canon ton 4, 3ème ode, 3ème tropaire.
Le vestibule du Carême, s'est ouvert, le stade de la tempérance s'approche : levons-nous, dans une ardente ferveur, recevant ce don que Dieu nous fait pour arrêter la brûlure des transgressions !



Id., 6ème tropaire.
Recevant le don du Carême, glorifions Celui qui le donne pour notre salut et accomplissons-le avec application, afin de recevoir le pardon de nos péchés de la main du Créateur.

Matines du mercredi, apostiches, ton 1.
Si tu t'abstiens de nourriture, mon âme, sans te purifier de tes passions, c'est en vain que tu te targues de ne pas manger, car si l'abstinence ne te sert pas à te corriger, tu seras haïe de Dieu comme menteuse, et tu ressembleras aux pires démons, qui ne mangent jamais ; veille donc à ne pas rendre inutile ton jeûne en péchant, mais reste insensible aux impulsions inconvenantes en te tenant en pensée devant le Sauveur crucifié ou plutôt en te crucifiant avec Celui qui pour toi fut mis en Croix et tourne-toi vers lui en disant : Souviens-toi de moi, Seigneur, quand Tu entreras dans ton Royaume.



Pendant le Grand carême, la prière de saint Ephrem est utilisée dans les offices liturgiques : des vêpres du mercredi de la Tyrophagie (chantées le mardi soir) jusqu'au mercredi Saint, vêpres et Liturgie des Saints Dons Présanctifiés

Seigneur et Maître de ma vie,
ne m'abandonne pas à l'esprit d'oisiveté,
d'abattement, de domination et de vaines paroles.
(grande métanie)

Mais accorde-moi l'esprit d'intégrité,
d'humilité, de patience et d'amour,
à moi Ton indigne serviteur.
(Grande métanie)

Oui, Seigneur Roi, donne-moide voir mes fautes
et de ne pas juger mon frère,
car Tu es béni pour les siècles des siècles.
AMIN !

Puis  :

Ô Dieu, purifie-moi, pécheur.
(12 petites métanies)

On reprend la prière tout entière, d'un traite :
(grande métanie à la fin)


© 2014 Fraternité Monastique Orthodoxe Optimisé par Infinidad, à partir de Wildweblab | Bloggertheme9